Réinventer les politiques soins/travail

Équipe

Nous formons une formidable équipe interdisciplinaire et intergénérationnelle dont les membres combinent de l’expertise et des approches variées et hautement différentes en matière de recherche et d’analyse de politiques. Nous sommes des universitaires et des chercheuses, des militantes, des expertes et des défenseures de politiques, des fonctionnaires gouvernementaux et des membres d’organisations syndicales et de bienfaisance, à but non lucratif. Nous sommes toutes et tous passionnément engagés à poursuivre le débat et à trouver la combinaison soins/travail optimale pour les familles diversifiées du Canada.

Chef de projet

Andrea Doucet

Andrea Doucet

Andrea Doucet est directrice du projet et chercheuse principale pour le programme de partenariat de recherche. Elle compte plusieurs publications traitant des pratiques et des responsabilités liées aux soins/travail, de paternité, de politiques de congés parentaux, d’ontoépistémologie féministe et écologique, d’analyse narrative, de déontologie en recherche et de généalogie de concepts. Elle est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’égalité entre les sexes, le travail et les soins; elle est professeure au département de sociologie et au centre d’études sur l’égalité entre les sexes et les femmes de l’Université Brock; et elle est professeure auxiliaire de recherche en sociologie à l’Université Carleton et l’Université de Victoria. Andrea est coordonnatrice de l’International Network of Leave Policies and Research (2021-2026).

Rendez-vous sur son site Web andreadoucet.com et https://brocku.ca/research-studio/

Équipe cofondatrice

Andrea Doucet

Andrea Doucet

Andrea Doucet est directrice du projet et chercheuse principale pour le programme de partenariat de recherche. Elle compte plusieurs publications traitant des pratiques et des responsabilités liées aux soins/travail, de paternité, de politiques de congés parentaux, d’ontoépistémologie féministe et écologique, d’analyse narrative, de déontologie en recherche et de généalogie de concepts. Elle est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’égalité entre les sexes, le travail et les soins; elle est professeure au département de sociologie et au centre d’études sur l’égalité entre les sexes et les femmes de l’Université Brock; et elle est professeure auxiliaire de recherche en sociologie à l’Université Carleton et l’Université de Victoria. Andrea est coordonnatrice de l’International Network of Leave Policies and Research (2021-2026).

Rendez-vous sur son site Web andreadoucet.com et https://brocku.ca/research-studio/

Martha Friendly

Martha Friendly

Martha Friendly est fondatrice et directrice générale du Childcare Resource and Research Unit (CRRU, un centre de recherche indépendant sur les politiques de services de garde à l’enfance. Martha travaille en recherche sur les services de garde en collaboration avec le secteur communautaire, le milieu de la recherche et les décisionnaires depuis plus de quarante ans. Elle a une très grande expertise et une connaissance profonde des politiques familiales et de services de garde au Canada et à l’étranger. Elle publie de nombreux articles érudits et techniques et des articles de vulgarisation. Elle a écrit deux livres sur les politiques en matière de services de garde. Martha a reçu la Médaille du Jubilé d’argent de Sa Majesté la reine Elizabeth II et un doctorat honorifique de l’Université Trent en reconnaissance de sa contribution au secteur des services de garde à l’enfance du Canada. Elle a également fait partie de nombreux comités consultatifs, notamment du Groupe d’experts sur l’apprentissage et la garde des jeunes enfants créé par le gouvernement fédéral.

Donna Lero

Donna Lero

Donna Lero est professeure émérite au département des relations familiales et de la nutrition appliquée de l’Université de Guelph en Ontario (Canada). Elle a été la première titulaire de la Chaire Jarislowsky sur les familles et le travail et cofondatrice du Centre pour les familles, le travail et le mieux-être de l’Université. Ses champs d’intérêt incluent les politiques et les pratiques travail-famille; la relation entre le prendre soin, le genre et l’emploi; l’élaboration de politiques de congés parentaux et leurs répercussions; et les politiques et programmes d’apprentissage et de garde des jeunes enfants.

Susan Prentice

Susan Prentice

Susan Prentice est responsable du programme d’études gouvernementales Duff Roblin de l’Université du Manitoba, où elle a amorcé sa carrière comme titulaire de la Chaire Margaret Laurence en études féministes. Toute sa carrière universitaire a été orientée sur le prendre soin, l’égalité entre les sexes et la famille, avec spécialisation en politiques de services de garde historiques et contemporaines. Elle pratique la sociologie publique et a une longue feuille de route d’engagement auprès d’organismes de défense des services de garde et de groupes de femmes.

Gestionnaire de projet

Jennifer Turner

Gestionnaire de projet

Jennifer Turner

Gestionnaire de projet

Jennifer Turner est gestionnaire de projet pour ce partenariat de recherche. Avant d’occuper cette fonction, elle a travaillé six ans avec Andrea Doucet comme coordonnatrice des projets de sa Chaire de recherche du Canada. Elle a appuyé Andrea et l’équipe de recherche dans leurs démarches pour obtenir le financement du projet RS/T. Jennifer est la mère de deux jeunes garçons et a un intérêt direct dans RS/T puisqu’elle vit présentement les effets de ces politiques de soins et de travail. Elle espère que ce projet éclairera et fera évoluer les politiques en matière de congé parental afin d’en améliorer l’accès, la flexibilité et les compensations salariales et en matière de services de garde de qualité, abordables et inclusifs. 

Ashley Do Nascimento

Gestionnaire de projet par intérim et coordonnatrice

Ashley Do Nascimento

Gestionnaire de projet par intérim et coordonnatrice

Ashley Do Nascimento agit présentement à titre de gestionnaire de projet pendant le congé de maternité de Jennifer Turner. Au retour de Jennifer, Ashley assumera les fonctions de coordonnatrice de la mobilisation du savoir et elle aidera à la coordination du projet.

Ashley fait présentement des études de doctorat à la faculté d’éducation de l’Université Western Ontario. Sa recherche en cours porte sur les intersections dans une perspective coloniale de la race, de la classe sociale et du genre et leur rôle dans les relations entre un groupe de jeunes filles et l’eau toxique dans leur communauté. Forte de sa réflexion dans une perspective d’intersectionnalité et compte tenu de son expérience de recherche antérieure auprès d’enfants et de familles dans les favelas (ghettos) de Rio de Janeiro au Brazil, Ashley met à profit son expertise dans le cadre du projet Politiques familiales et Récits familiaux.

Répertoire

Nom Rôle dans le projet Établissement/organisation
Andrea Doucet
Directrice de projet
Chercheuse principale
Équipe cofondatrice
Membre du comité de direction
Responsable du pôle des congés parentaux
Brock University
Martha Friendly
Équipe cofondatrice
Membre du comité de direction
Responsable du pôle des services de garde
Cochercheuse
Childcare Resource and Research Unit
Donna Lero
Équipe cofondatrice
Membre du comité de direction
Responsable du pôle de l’emploi
Cochercheuse
University of Guelph
Susan Prentice
Équipe cofondatrice
Membre du comité de direction
Responsable du pôle des services de garde
Cochercheuse
University of Manitoba
Sylvia Fuller
Membre du comité de direction
Responsable du pôle de l’emploi
Cochercheuse
University of British Columbia
Sophie Mathieu
Membre du comité de direction
Responsable du pôle des congés parentaux
Chercheuse boursière postdoctorale
Université Téluq
Lindsey McKay
Membre du comité de direction
Responsable du pôle des congés parentaux
Cochercheuse
Thompson Rivers University
Vanessa Watts
Membre du comité de direction
Cochercheuse
McMaster University
Jennifer Turner
Gestionnaire de projet Brock University
Ashley Do Nascimento
Gestionnaire de projet University of Western Ontario
Jennifer Adese
Cochercheuse University of Toronto
Stephanie Bernstein
Cochercheuse University of Montréal
Kate Bezanson
Cochercheuse Brock University
Irene Boeckmann
Cochercheuse University of Toronto
Gordon Cleveland
Cochercheuse University of Toronto
Patricia Douglas
Cochercheuse Brandon University
Ann-Zofie Duvander
Cochercheuse Stockholm University
Karen Foster
Cochercheuse Dalhousie University
Margaret Gibson
Cochercheuse University of Waterloo
Christa Japel
Cochercheuse University of Montréal
Eva Jewell
Cochercheuse Ryerson University
Janna Klostermann
Cochercheuse
Chercheuse boursière postdoctorale
Brock University
Kathleen Lahey
Cochercheuse Queens University
Rachel Margolis
Cochercheuse University of Western Ontario
Melissa Milkie
Cochercheuse University of Toronto
Lisa Pasolli
Cochercheuse Queens University
Francesca Petrella
Cochercheuse Aix-Marseille University
Yue Qian
Cochercheuse University of British Columbia
Brooke Richardson
Cochercheuse Brock University
Jennifer Robson
Cochercheuse Carleton University
Carol Rowan
Cochercheuse University of Prince Edward Island
Diane-Gabrielle Tremblay
Cochercheuse Université Téluq
Linda White
Cochercheuse University of Toronto
Tricia van Rhijn
Cochercheuse University of Guelph
Sadie Goddard-Durant
Chercheuse boursière postdoctorale Brock University
Kim de Laat
Chercheuse boursière postdoctorale Brock University
Laura Addati
Collaborateur International Labour Organization
Marian Baird
Collaborateur University of Sydney
Morna Ballantyne
Collaborateur Child Care Now
Shellie Bird
Collaborateur Canadian Union of Postal Workers
Mareike Buenning
Collaborateur WZB Berlin Social Science Center
Jonathan Dewar
Collaborateur First Nations Information Governance Centre
Leanne Findlay
Collaborateur Statistics Canada
Margo Greenwood
Collaborateur University of Northern British Columbia
Lena Hipp
Collaborateur WZB Berlin Social Science Center
Helene Klodawsky
Collaborateur Independent Film Maker
Dafna Kohen
Collaborateur Statistics Canada
David MacDonald
Collaborateur Canadian Centre for Policy Alternatives
Angella MacEwen
Collaborateur CUPE
Rianne Mahon
Collaborateur Carleton University
Peter Moss
Collaborateur University College London
Albert Motivans
Collaborateur Equal Measures 2030
Margaret O’Brien
Collaborateur University College London
Kate Paterson
Collaborateur Kepaterson Consulting
Tine Rostgaard
Collaborateur Stockholm University
Katherine Scott
Collaborateur Canadian Centre for Policy Alternatives
Victoria Smallman
Collaborateur Canadian Labour Congress
Lisa Smylie
Collaborateur Department for Women and Gender Equality, Canada
Olivier Thevenon
Collaborateur Organisation for Economic Co-Operation and Development
Yalnizyan
Armine Yalnizyan
Collaborateur Atkinson Foundation
Manlin (Monica) Cai
Étudiante University of British Columbia
Megan Coghill
Étudiante University of Guelph
Jessica Falk
Étudiante Niagara University
Alyssa Gerhardt
Étudiante Dalhousie University
Trina McKellep
Étudiante University of Manitoba
Rachel McLay
Étudiante Dalhousie University
Rebecca Siqi Qin
Étudiante University of British Columbia
Kenya Thompson
Étudiante Carleton University
Helena Tizza
Étudiante Brock University
Kailin Rourke
Brock University
Mireille Chaumont-Goneau
University of Montréal

Andrea Doucet

Andrea Doucet est directrice du projet et chercheuse principale pour le programme de partenariat de recherche. Elle compte plusieurs publications traitant des pratiques et des responsabilités liées aux soins/travail, de paternité, de politiques de congés parentaux, d’ontoépistémologie féministe et écologique, d’analyse narrative, de déontologie en recherche et de généalogie de concepts. Elle est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’égalité entre les sexes, le travail et les soins; elle est professeure au département de sociologie et au centre d’études sur l’égalité entre les sexes et les femmes de l’Université Brock; et elle est professeure auxiliaire de recherche en sociologie à l’Université Carleton et l’Université de Victoria. Andrea est coordonnatrice de l’International Network of Leave Policies and Research (2021-2026).

Rendez-vous sur son site Web andreadoucet.com et https://brocku.ca/research-studio/

Martha Friendly

Martha Friendly est fondatrice et directrice générale du Childcare Resource and Research Unit (CRRU, un centre de recherche indépendant sur les politiques de services de garde à l’enfance. Martha travaille en recherche sur les services de garde en collaboration avec le secteur communautaire, le milieu de la recherche et les décisionnaires depuis plus de quarante ans. Elle a une très grande expertise et une connaissance profonde des politiques familiales et de services de garde au Canada et à l’étranger. Elle publie de nombreux articles érudits et techniques et des articles de vulgarisation. Elle a écrit deux livres sur les politiques en matière de services de garde. Martha a reçu la Médaille du Jubilé d’argent de Sa Majesté la reine Elizabeth II et un doctorat honorifique de l’Université Trent en reconnaissance de sa contribution au secteur des services de garde à l’enfance du Canada. Elle a également fait partie de nombreux comités consultatifs, notamment du Groupe d’experts sur l’apprentissage et la garde des jeunes enfants créé par le gouvernement fédéral.

Donna Lero

Donna Lero est professeure émérite au département des relations familiales et de la nutrition appliquée de l’Université de Guelph en Ontario (Canada). Elle a été la première titulaire de la Chaire Jarislowsky sur les familles et le travail et cofondatrice du Centre pour les familles, le travail et le mieux-être de l’Université. Ses champs d’intérêt incluent les politiques et les pratiques travail-famille; la relation entre le prendre soin, le genre et l’emploi; l’élaboration de politiques de congés parentaux et leurs répercussions; et les politiques et programmes d’apprentissage et de garde des jeunes enfants.

Susan Prentice

Susan Prentice est responsable du programme d’études gouvernementales Duff Roblin de l’Université du Manitoba, où elle a amorcé sa carrière comme titulaire de la Chaire Margaret Laurence en études féministes. Toute sa carrière universitaire a été orientée sur le prendre soin, l’égalité entre les sexes et la famille, avec spécialisation en politiques de services de garde historiques et contemporaines. Elle pratique la sociologie publique et a une longue feuille de route d’engagement auprès d’organismes de défense des services de garde et de groupes de femmes.

Sylvia Fuller

Sylvia Fuller est professeure de sociologie à l’Université de la Colombie-Britannique et directrice académique du British Columbia Research Data Centres Network. Sa recherche est orientée sur le développement et l’érosion des inégalités du marché du travail, les intersections entre le travail rémunéré et non rémunéré et les conséquences sur la sécurité économique et la mobilité des personnes lorsque l’on modifie les relations d’emploi, les dynamiques domestiques et les politiques sociales.

Sophie Mathieu

Sophie Mathieu est chercheuse postdoctorale à l’Université TÉLUQ. Ses domaines d’intérêt sont les politiques familiales et l’inégalité entre les sexes au Québec et au Canada. Sophie Mathieu publie des textes en français et en anglais sur l’évolution et la transformation des politiques familiales au Québec, sur les inégalités dans l’utilisation des prestations parentales, sur le « modèle québécois » des services de garde à l’enfance et sur le soutien organisationnel à l’égard de la conciliation travail-famille. Sophie Mathieu est membre des trois pôles de recherche de RS/T. 

Lindsey McKay

Lindsey McKay est professeure adjointe en sociologie à l’Université de Thompson Rivers à Kamloops, en C.-B. Elle est une sociologue féministe et une économiste politique et ses champs d’expertise sont le prendre soin, la santé et la médecine. L’équité est au cœur de sa recherche et de son approche de l’enseignement.

Vanessa Watts

Vanessa Watts is Mohawk and Anishinaabe Bear Clan, Six Nations of the Grand River.  She is an assistant professor of Indigenous Studies and Sociology at McMaster University, and holds the Paul R. MacPherson Chair in Indigenous Studies. Her research examines Indigenist epistemological and ontological interventions on place-based, material knowledge production. Vanessa is particularly interested in Indigenous feminisms, sociology of knowledge, Indigenous governance, and other-than-human relations as forms of Indigenous ways of knowing. Vanessa’s SSHRC Insight Development Grant for her project “An Indigenist Sociology of Knowledge: Indigenous social lives in Indigenous studies, sociology and political science (1895 and beyond).” The project interrogates over a century of representations of Indigenous peoples in sociology and political science.

Jennifer Turner

Gestionnaire de projet

Jennifer Turner est gestionnaire de projet pour ce partenariat de recherche. Avant d’occuper cette fonction, elle a travaillé six ans avec Andrea Doucet comme coordonnatrice des projets de sa Chaire de recherche du Canada. Elle a appuyé Andrea et l’équipe de recherche dans leurs démarches pour obtenir le financement du projet RS/T. Jennifer est la mère de deux jeunes garçons et a un intérêt direct dans RS/T puisqu’elle vit présentement les effets de ces politiques de soins et de travail. Elle espère que ce projet éclairera et fera évoluer les politiques en matière de congé parental afin d’en améliorer l’accès, la flexibilité et les compensations salariales et en matière de services de garde de qualité, abordables et inclusifs. 

Ashley Do Nascimento

Gestionnaire de projet par intérim et coordonnatrice

Ashley Do Nascimento agit présentement à titre de gestionnaire de projet pendant le congé de maternité de Jennifer Turner. Au retour de Jennifer, Ashley assumera les fonctions de coordonnatrice de la mobilisation du savoir et elle aidera à la coordination du projet.

Ashley fait présentement des études de doctorat à la faculté d’éducation de l’Université Western Ontario. Sa recherche en cours porte sur les intersections dans une perspective coloniale de la race, de la classe sociale et du genre et leur rôle dans les relations entre un groupe de jeunes filles et l’eau toxique dans leur communauté. Forte de sa réflexion dans une perspective d’intersectionnalité et compte tenu de son expérience de recherche antérieure auprès d’enfants et de familles dans les favelas (ghettos) de Rio de Janeiro au Brazil, Ashley met à profit son expertise dans le cadre du projet Politiques familiales et Récits familiaux.

Jennifer Adese

Jennifer Adese (Otipemisiwak/Métis) est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les femmes, la politique et l’identité métisses et professeure associée au département de sociologie de l’Université de Toronto à Mississauga. Elle est coéditrice (avec Robert Alexander Innes) de Indigenous Celebrity : Entanglements with Fame (University of Manitoba Press) et A People and a Nation: New Directions in Contemporary Métis Studies (avec Chris Andersen) – UBC Press. Elle a écrit plusieurs articles et chapitres de livre sur la littérature métisse, la souveraineté visuelle autochtone et les relations entre les Autochtones et le Canada.

Stephanie Bernstein

Stephanie Bernstein est professeure au département des sciences juridiques de l’Université du Québec à Montréal depuis 2003. Elle enseigne le droit du travail national, international et comparatif. Sa recherche est axée sur les conditions de travail et les droits juridiques des travailleuses et travailleurs rémunérés du secteur des soins, sur les conflits travail-famille et plus globalement, sur la réglementation du travail précaire.   Elle a été membre de plusieurs équipes de recherche interdisciplinaire dans des projets de collaboration et de participation avec des organismes communautaires et des syndicats. Elle est membre de CINBIOSE, SAGE : Équipe de recherche interdisciplinaire sur le travail Santé-Genre-Égalité et du centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail (CRIMT).

Kate Bezanson

Dr. Kate Bezanson, BA (Trent), MA (York), PhD (York), LLM (École de droit Osgoode Hall) est doyenne associée (faculté des sciences sociales de l’Université Brock); elle est professeure associée en sociologie de l’Université Brock; elle est professeur-chercheuse à l’Institut pour l’égalité entre les sexes et l’économie (GATE) de l’École de commerce Rotman de l’Université de Toronto; elle est professeure affiliée aux programmes de maîtrise en sociologie critique et en études sur l’équité de l’Université Brock; et elle est professeure associée aux programmes d’études doctorales et postdoctorales de l’Université Wilfrid-Laurier. Ses travaux gravitent autour de la politique sociale et familiale, de l’égalité entre les sexes, de la reproduction sociale et du prendre soin, du droit constitutionnel, de l’économie politique et du fédéralisme.

Irene Boeckmann

Gordon Cleveland

Gordon Cleveland est professeur associé émérite en économie à l’Université de Toronto à Scarborough. Il étudie les politiques en matière d’apprentissage et de garde des jeunes enfants et leurs répercussions sur les enfants et les familles. Il a rédigé de nombreux articles sur ces sujets publiés dans des revues universitaires et grand public, des livres et des magazines. Récemment, il a fait partie du Groupe d’experts en matière de données et de recherche sur l’apprentissage et la garde des jeunes enfants mis sur pied par le gouvernement fédéral.   Il est l’auteur principal du rapport largement applaudi réalisé en 2018 pour le compte du ministère de l’Éducation qui recommandait la gratuité des services de garde pour les enfants d’âge préscolaire comme prochaine étape pour améliorer l’abordabilité des programmes d’apprentissage et de garde des jeunes enfants. Il se prononce fréquemment publiquement sur les enjeux publics liés à l’apprentissage et la garde des jeunes enfants.

Patricia Douglas

Patty Douglas est professeure associée en études sur les incapacités à la faculté d’éducation de l’Université de Brandon. Ses travaux sont axés sur les approches critiques et créatives en matière d’éducation, de prendre soin et d’incapacités dans une perspective féministe, queer, décolonisatrice, post-humaniste critique entre autres approches humanistes. Patty Douglas fait partie de l’équipe de recherche de Réinventer les politiques soins/travail et elle examinera dans le cadre de ce projet les questions liées aux incapacités, à la famille, au travail et au prendre soin. Elle dirige aussi un projet de récits multimédia, Re•Storying Autism, qui remet en question les stéréotypes fondés sur les déficiences en rapport avec l’autisme. Dans le passé, elle était éducatrice spécialisée. Elle a deux fils, dont un porte l’étiquette d’autiste. Voir www.restoryingautism.ca. @ReStorying

Ann-Zofie Duvander

Ann-Zofie Duvander est professeure de sociologie à l’Université Mid et professeure de démographie à l’Université de Stockholm. Ses domaines d’intérêt incluent les politiques familiales et son champ d’intérêt principal est l’utilisation des congés parentaux en Suède. Elle a étudié l’utilisation des congés parentaux par différents groupes de parents et les changements survenus au fil du temps. Elle a participé à des évaluations des réformes, notamment à l’évaluation aux répercussions des mois de congé de paternité introduits en Suède et dans d’autres pays nordiques. Elle a également étudié les trajectoires de revenus des couples après la naissance d’un enfant. Et plus récemment, elle participe à un groupe de recherche qui s’intéresse à la responsabilité économique des enfants après une séparation.

Karen Foster

Dr. Foster est sociologue et sa recherche et ses écrits gravitent autour de la sociologie du travail, la sociologie rurale, l’économie politique et la sociologie historique. Elle s’est appuyée sur des méthodes de recherche qualitatives et quantitatives pour étudier divers enjeux économiques dans une perspective sociologique : la succession professionnelle au sein d’entreprises familiales en milieu rural, le travail agricole, le désir d’avoir un logement chez les jeunes adultes en milieu rural et urbain présentant un trouble du spectre de l’autisme, l’histoire de la productivité en tant que statistique et concept, les divisions générationnelles au travail, l’expérience des jeunes bénéficiaires de l’aide sociale, et l’exode des jeunes des communautés rurales. Elle enseigne la sociologie du travail, l’égalité entre les sexes et le travail, des méthodes de recherche sociale et la sociologie rurale au département de sociologie et d’anthropologie sociale de l’Université Dalhousie où elle est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur le développement rural durable pour les provinces de l’Atlantique; et elle est directrice du centre de recherche du développement rural durable.

Margaret Gibson

Margaret F. (Meg) Gibson est professeure adjointe en travail social et en études de développement social au collège universitaire Renison de l’Université de Waterloo (Canada). Sa bourse de recherche est axée sur la parentalité 2SLGBTQI+, les incapacités, les services sociaux et les méthodes de recherche féministes. Meg a été l’éditrice du recueil Queering Motherhood : Narrative and Theoretical Perspectives (Demeter Press, 2014). Elle dirige présentement un projet de recherche sur la neurodiversité dans la pratique, la famille et l’identité. Elle aime passer du temps avec sa conjointe, leurs deux ados, leur chat et leur chien puggle.

Christa Japel

Eva Jewell

Dr. Eva Jewell (Ma’iingan Dodem, she/her) est une Anishinabée de Deshkan Ziibiing (Chippewa de la Première Nation Thame) dans le sud-ouest de l’Ontario. Sa bourse de recherche est axée sur une recherche dans la communauté et dirigée par la communauté sur la gouvernance, la filiation, le prendre soin et la réhabilitation parmi les Anishinabés et au sein de sa Première Nation, Eva Jewell est professeure adjointe en féminisme autochtone au département de sociologie de l’Université Ryerson et chercheuse associée à l’Institut Yellowhead.

Janna Klostermann

Janna Klostermann est une sociologue féministe; elle étudie la politique du prendre soin par la méthode narrative, ethnographique et axée sur les arts. « Quelles sont les limites du prendre soin? » est une question au cœur de son travail. Elle vient de terminer un doctorat au département de sociologie de l’Université Carleton et a reçu une bourse de recherche postdoctorale du CRSH pour un projet intitulé « Imagining Equitable, Sustainable Care Relations in a Post-COVID-19 Canada ». Janna, qui est chercheuse boursière postdoctorale au département de sociologie de l’Université Brock sous la supervision de la professeure Andrea Doucet, est membre du projet de recherche Réinventer les politiques soins/travail.

Kathleen Lahey

Rachel Margolis

Rachel Margolis est démographe et sociologue au département de sociologie de l’Université Western en Ontario. Sa recherche est axée sur la façon dont changent les familles et les raisons de ces changements. Son travail dans le cadre du programme de subvention de partenariat du CRSH porte sur les différentes façons qu’ont les familles à faible revenu et les familles à revenu élevé d’utiliser les prestations et congés parentaux au Canada et comment les politiques influencent au fil du temps la stabilité, le revenu et le bien-être des familles.

Melissa Milkie

Melissa A. Milkie est professeure et titulaire de la chaire doctorale en sociologie à l’Université de Toronto. Elle est également présidente du Work-Family Researchers Network. Autrice de l’ouvrage primé Changing Rhythms of American Family Life, , sa recherche se concentre sur les liens entre le genre, les pressions travail-famille et le bien-être. Dans une perspective unique liée au temps et à la culture genrée, elle cerne les forces sociales reliées à la maternité et la paternité qui transcendent l’époque et la région. Ses projets en cours incluent l’analyse des paradoxes dans l’utilisation que font les parents de leur temps; les tendances, les variations ethniques et les habitudes transculturelles des parents en ce qui a trait au travail rémunéré et non rémunéré et au temps de loisir; les mécanismes à plusieurs niveaux d’atténuation de conflits travail-famille et de tensions parentales des mères réfugiées syriennes. Sa recherche a reçu du soutien du CRSH du Canada et du NIH aux É.-U.

Lisa Pasolli

Lisa Pasolli est professeure adjointe en histoire à l’Universté Queen’s. Dans le cadre de ses travaux, elle examine l’histoire des femmes, l’égalité entre les sexes, les politiques sociales et les services de garde à l’enfance au 20e siècle au Canada. Elle a publié entre autres ouvrages Working Mothers and the Child Care Dilemma : A History of British Columbias Social Policy (UBC Press, 2015). Son projet en cours, rendu possible grâce aux merveilleuses éducatrices de la garderie syndiquée de son fils, porte sur l’histoire des services de garde et de la fiscalité au Canada après la guerre.

Francesca Petrella

Francesca Petrella est professeure en économie à l’Université Aix-Marseille en France. Elle est chercheuse à l’Institute of Labor Economics and Industrial Sociology (LEST), où elle codirige le programme de maîtrise en gestion d’organisations du secteur tertiaire. Membre de plusieurs réseaux de recherche nationaux et internationaux (EMES, CIRIEC, RIUESS), elle se spécialise dans l’économie sociale pratiquée en France et en Europe. Ses travaux accordent une attention spéciale aux services de garde à l’enfance (notamment la gouvernance, les nouvelles politiques publiques et les mécanismes, et la privatisation et la commercialisation du prendre soin).

Yue Qian

Yue Qian est professeure adjointe en sociologie à l’Université de la Colombie-Britannique. Ses champs de recherche sont axés sur la famille, l’égalité entre les sexes et la démographie. Dans le cadre de ses travaux de recherche actuels, elle examine comment le genre interagit avec les processus familiaux et populationnels (p. ex. l’accouplement par sélection, la division du travail et la parentalité) pour modeler le bien-être et les inégalités sociales en Asie orientale et en Amérique du Nord. Elle fait actuellement de la recherche à l’échelle internationale pour comprendre les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur la conciliation travail-famille et sur la santé mentale. Sa recherche a été publiée, entre autres, dans l’American Sociological Review, le Journal of Marriage and Family et Social Science & Medicine.

Brooke Richardson

Brooke Richardson est professeure auxiliaire au département de sociologie de l’Université Brock; elle est chargée de cours en études de la petite enfance à l’Université Ryerson; et elle est présidente de l’Association des éducatrices et éducateurs de la petite enfance de l’Ontario. Brooke a publié des articles et fait des exposés à l’échelle nationale et internationale sur des sujets reliés aux politiques sociales (services de garde à l’enfance et aide à l’enfance) et à l’enfance et la famille au Canada. Présentement, elle s’intéresse aux problématiques que soulève la privatisation des soins et examine les solutions de rechange possibles en adoptant un cadre de soins féministe et éthique. Elle travaille actuellement à deux anthologies éditées : Mothering on the edge: A critical examination of mothering within the child protection system (Demeter Press) et The Early Childhood Educator: Critical Conversations in Feminist Theory (Bloosmbury).

Jennifer Robson

Jennifer Robson est professeure associée en gestion politique au collège Kroeger de l’Université Carleton. Elle donne des cours en politique publique et méthodes de recherche. Avant d’enseigner à l’université, elle travaillait dans la fonction publique canadienne et elle a consacré près d’une décennie au secteur bénévole dans des fonctions de responsabilité au chapitre de l’élaboration de politiques et de recherche. Elle a réalisé des études sur différentes politiques sociales, notamment les mesures de soutien aux familles, l’épargne pour les études, la pauvreté au Canada, la répartition inégale de la richesse, les politiques fiscales et la vie financière des personnes à revenu faible et modeste.

Carol Rowan

Caroline Rowan a consacré les quarante dernières années à travailler et faire la navette entre l’Inuit Nunangat et Montréal au Québec. Elle s’intéresse aux façons vivantes d’apprendre et d’être des Inuits et à la transmission de cette pédagogie et de ce curriculum là où les jeunes enfants et leurs familles sont interpelés. Pour y arriver, il a fallu travailler dans les communautés avec les aînés, les parents des enfants et les enseignants. Ce travail a mené à la construction de garderies, à l’adoption de politiques, à la production de guides organisationnels et à la création de curriculums. Il a fallu former les enseignants et les parents, produire des livres pour enfants en langue inuktitut, réunir des récits pour apprendre et proposer d’adopter des méthodes pédagogiques propres à l’Inuit Nunangat comme stratégie pour penser le territoire, la neige et la glace.

Diane-Gabrielle Tremblay

Diane-Gabrielle Tremblay est professeure en économie du travail, innovation et gestion des ressources humaines à l’Université TÉLUQ de l’Université du Québec au Canada. En 2002, elle a été nommée à la Chaire de recherche du Canada sur les enjeux socioorganisationnels de l’économie du savoir (https://www.TÉLUQ.uquebec.ca/chaireecosavoir/)et elle y a été nommée à nouveau en 2009-2016. En 2009, elle devenait directrice d’une ARUC (Alliance de recherche universités-communautés) portant sur la gestion des temps de vie sociale et la conciliation travail-famille (www.TÉLUQ.ca/aruc-gats).

Au cours des dernières années, elle a été professeure invitée à l’Université de Paris 1, Sorbonne, aux universités de Lille 1, d’Angers, de Toulouse et de Lyon 3; aux universités de Louvain-la-Neuve, de Liège et aux HEC en Belgique; à l’Université des sciences sociales de Hanoï au Vietnam; et à l’European School of Management.

Elle a publié de nombreux ouvrages, dont des manuels traitant de l’économie du travail, de la sociologie du travail, et de l’innovation; trois ouvrages sur le temps de travail et la conciliation travail et vie personnelle. Elle a aussi publié des articles dans diverses revues internationales.

Linda White

Linda White est titulaire de la Chaire RBC d’économie et de politiques publiques et elle est professeure en sciences politiques au Munk School of Global Affairs and Public Policy. Ses champs de recherche sont l’étude comparative des États-providence; les politiques sociales et familiales, notamment reliées à l’éducation, aux services de garde à l’enfance, aux congés de maternité et parentaux; l’égalité entre les sexes et les politiques publiques; l’élaboration de normes et de politiques publiques; le fédéralisme, le droit et les politiques publiques. Elle vient de publier un ouvrage intitulé Constructing Policy Change : Early Childhood Education and Care in Liberal Welfare States (UTP, 2017), parmi d’autres ouvrages écrits et édités en collaboration.

Tricia van Rhijn

Tricia van Rhijn (PhD, EPEI) est professeure associée en relations familiales et développement humain au département des relations familiales et de la nutrition appliquée de l’Université de Guelph. Elle est chercheuse interdisciplinaire en sciences sociales et éducatrice de la petite enfance inscrite (EPEI). Ses domaines de recherche incluent les relations parents-enfants, le développement de l’enfant, les services éducatifs et de garde à l’enfance, le bien-être de l’enfant et de la famille, les relations familiales et divers aspects de l’intégration travail-vie personnelle (ainsi que l’intégration école-vie personnelle ou école-travail-vie personnelle). Une bonne partie de sa recherche gravite autour de considérations et d’applications fondées sur des politiques et des pratiques éprouvées.

Sadie Goddard-Durant

Sadie K. Goddard-Durant est professeure adjointe au département de sociologie de l’Université Brock et chercheuse boursière postdoctorale au laboratoire de recherche sur les méthodes visuelles et narratives dirigée par la professeure Andrea Doucet. Elle détient un doctorat de l’Université de Guelph en psychologie sociale appliquée. Dans le cadre de sa recherche, elle examine et cherche à comprendre comment font les femmes Noires pour naviguer avec succès dans des structures et des systèmes genrés, racisés, néocoloniaux et néolibéraux, qui deviennent des sources de détresse individuelle quotidienne et à transformer ce savoir en programmes et en politiques qui tiennent mieux compte de ce vécu quotidien. Et pour faciliter ce travail, elle utilise une approche féministe noire, antiraciste, décolonisatrice et des méthodes de recherche qualitatives créatives.

Kim de Laat

Kim de Laat est sociologue du travail et de la culture et chercheuse boursière postdoctorale au département de sociologie de l’Université Brock. Outre son travail avec Andrea Doucet, elle participe à deux projets portant sur les conséquences non voulues de politiques sociales officielles et informelles visant à réduire les inégalités au travail. Un des projets est axé sur les différences entre les femmes et les hommes en ce qui concerne l’utilisation de modalités de travail souples et l’autre porte plus précisément sur des initiatives pour encourager la diversité dans l’industrie de la musique. Les résultats de sa recherche, financée par le Conseil de recherche en sciences humaines, sont publiés dans Feminist Formations, le Journal of Gender Studies, Poetics, Sociological Forum et Work and Occupations.

Laura Addati

Marian Baird

Marian Baird est professeure en relations entre le genre et le travail; elle est prochancelière de l’Université de Sydney; elle est directrice du département des études sur le travail et les structures organisationnelles; et elle est codirectrice du Women and Work Research Group du Business School de l’Université de Sydney. Marian a été nommée Officière de l’Ordre de l’Australie en 2016 en reconnaissance de ses services exceptionnels afin d’améliorer la qualité de vie professionnelle des femmes et pour souligner son apport à l’éducation tertiaire. Elle fait partie des chercheuses et chercheurs de pointe en Australie sur les questions reliées aux femmes, au travail et à la famille.

Les travaux de recherche de Marian ont contribué à la création du régime de congés parentaux mis en place en 2010 et elle a participé à titre d’enquêteuse en chef de 2010 à 2014 au groupe de travail chargé de l’examen du régime. Elle a contribué à plusieurs enquêtes du gouvernement sur les congés parentaux, l’égalité entre les sexes et le harcèlement sexuel au travail. Elle est maintenant coorganisatrice de l’International Parental leave Network et elle est enquêteuse en chef pour le Centre d’excellence et de recherche sur le vieillissement de la population du Conseil de recherche de l’Australie (CEPAR), son champ d’intérêt étant les travailleuses et travailleurs âgés et notamment en ce qui concerne les femmes et le prendre soin.

Morna Ballantyne

Morna Ballantyne est directrice générale d’Un enfant Une place, l’organisation nationale pour la défense des services de garde au Canada. Elle est maintenant grand-mère et cela fait quarante ans qu’elle milite pour plus de services de garde à l’enfance agréés, de qualité élevée, abordables et inclusifs. Elle travaille avec d’autres à exercer des pressions sur les gouvernements pour bâtir dans l’ensemble du Canada un système public d’apprentissage et de garde des jeunes enfants. Morna siège au groupe de travail sur les femmes et l’économie mis en place par le gouvernement du Canada et elle était membre du Groupe d’experts en matière de données et de recherche sur l’apprentissage et la garde des jeunes enfants jusqu’à la fin du mandat qui lui avait été conféré.

Shellie Bird

Shellie Bird est mère et grand-mère. En siégeant au conseil d’administration de la garderie de son fils, elle s’est mise à militer en faveur des services de garde.

Elle a été éducatrice à la petite enfance pendant plus de vingt ans auprès des poupons et des bambins de Centretown Parent’s Daycare, une garderie à but non lucratif à Ottawa. Shellie s’est impliquée dans son syndicat et elle a dirigé de nombreuses campagnes pour l’amélioration des conditions de travail des éducatrices et des éducateurs. Aujourd’hui, elle travaille pour le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes en tant que coordonnatrice nationale des services de garde; elle est membre du Groupe de travail national sur les services de garde à l’enfance du Syndicat canadien de la fonction publique; elle siège aussi au conseil d’administration d’Un enfant Une place.

Mareike Buenning

Mareike Bünning est chercheuse principale au Centre allemand de gérontologie. Sa recherche est axée sur les inégalités et les divisions entre le travail rémunéré et le travail lié aux soins et sur les conséquences au chapitre de la carrière, de la vie familiale et du bien-être des personnes qui fournissent ces soins. Elle s’intéresse plus particulièrement aux façons dont les politiques travail-famille à l’échelle nationale et dans le milieu de travail façonnent ces relations. Sa thèse intitulée « Parental leave for fathers – Consequences for men’s work and family lives » a reçu le prix de la meilleure thèse de l’année du European Consortium for Sociological Research.

Jonathan Dewar

Leanne Findlay

Leanne Findlay est chercheuse principale à Statistique Canada. Ses champs d’expertise sont les données sur la santé de la population et le sain développement de l’enfant, avec un intérêt particulier pour la santé des enfants et des jeunes personnes vulnérables. Elle s’intéresse également à la santé mentale et aux corrélats d’une bonne santé mentale. Leanne participe actuellement à un vaste programme de recherche sur l’apprentissage et la garde des jeunes enfants (AGJE) qui met l’accent sur de nouvelles sources de données pour combler les lacunes de recherche et étayer les politiques d’AGJE.

Margo Greenwood

Margo Greenwood, leader académique du Centre de collaboration nationale de la santé autochtone, est une universitaire autochtone d’origine crie. Elle est également vice-présidente du volet santé autochtone de la Northern Health Authority of British Columbia. Elle est professeure à l’Université du Nord de la Colombie-Britannique en études des Premières Nations et en éducation. Son travail universitaire transcende les disciplines et les secteurs et est axé sur la santé et le bien-être des enfants et des familles autochtones et sur la santé publique. Margo a réalisé des travaux pour l’UNICEF, les Nations Unies, le CCDSS, RSP du Canada et l’IRSC, plus précisément pour l’Institut de la santé publique et des populations.

Lena Hipp

Lena Hipp est la directrice du groupe de recherche « Travail et Soins » du WZB Berlin Social Science Center en Allemagne et elle est professeure en stratification sociale (travail et structures organisationnelles) à l’Université de Potsdam. Elle a obtenu son doctorat de l’Université Cornell en 2011. Avant son entrée dans le monde universitaire, elle a travaillé à titre de conseillère en politiques au sein du Parlement allemand. Ses recherches actuelles sont axées sur les inégalités sociales reliées au prendre soin et au genre. Les résultats de ses recherches sont publiés dans le Journal of Marriage and Family, Social Forces, le Socio-Economic Review, l’European Review of Sociology, and Work and Occupations.

Helene Klodawsky

La cinéaste indépendante canadienne Helene Klodawsky est une raconteuse passionnée qui cherche à dépeindre des luttes politiques et sociales tout en explorant la forme artistique du documentaire. Ces films primés s’étendant sur 35 ans sont visionnés, étudiés et télédiffusés partout au monde. Helene travaille aussi comme conseillère scénariste, surtout auprès de cinéastes émergents. Ces nombreux films, Motherland (1994), Family Motel (2007), Come Worry With Us! (2013), Grassroots in Dry Lands (2015), From Janet With Love (2017), Care Rebels (2017), et The Invisible Everywhere (2019) explorent le prendre soin en tant que travail tout à la fois essentiel et non reconnu. Présentement, elle est à l’étape de préproduction en tant que réalisatrice et scénariste de Stolen Time, un long métrage documentaire mettant en lumière la négligence dans les foyers de soins.

Dafna Kohen

Dr. Dafna Kohen est directrice adjointe de la Division de l’analyse de la santé à Statistique Canada et elle est professeure adjointe au département d’épidémiologie et de médecine communautaire de l’Université d’Ottawa. Elle a suivi sa formation de psychologue du développement à l’Université Columbia et aux universités McMaster et à McGill et a occupé un poste dans le passé à l’Université de la C.-B. Ses champs de recherche incluent l’utilisation de données d’enquête et de données administratives pour des recherches sur les enfants, les jeunes, les familles et les populations vulnérables.

David MacDonald

David Macdonald est économiste principal au Centre canadien de politiques alternatives. Depuis 2008, il coordonne le budget fédéral alternatif, qui jette un nouveau regard progressiste sur le budget fédéral. David a également rédigé des articles sur plusieurs sujets, que ce soit au sujet des mesures de soutien au revenu durant la pandémie ou des politiques fiscales fédérales, et il commente régulièrement pour les médias diverses politiques nationales.

Angella MacEwen

Rianne Mahon

Rianne Mahon est une professeur-chercheuse respectée au département de sociologie et d’anthropologie de l’Université Carleton. Elle a publié de nombreux articles et chapitres de livre sur les politiques industrielles, la restructuration du marché du travail, les politiques de services de garde, et la réforme des politiques sociales à l’échelle locale, nationale et mondiale. Elle a coédité plusieurs ouvrages dont After 08 : Social Policy and the Global Financial Crisis (avec G. Boychuk et S. McBride), Achieving the Social Development Goals: Global Governance Challenges (avec S. Horton et S. Dalby), et elle a écrit en collaboration avec D. BélandAdvanced Introduction to Social Policy Ses travaux en cours sont axés sur la gouvernance mondiale et le genre, et abordent plus particulièrement les chaînes transnationales de soins.

Peter Moss

Peter Moss est professeur émérite en développement de la petite enfance à l’unité de recherche Thomas Coram – UCL Institute of Education,  University College de Londres. Ses champs d’intérêt incluent les services éducatifs et de garde à l’enfance; la main-d’œuvre dans le secteur des services à l’enfance; la relation entre le prendre soin, le genre et l’emploi; la pédagogie sociale; et la démocratie dans les services à l’enfance. Une grande partie de son travail au cours des vingt-cinq dernières années a été transnational, se déroulant en particulier en Europe. Il est cofondateur del’International Network on Leave Policies and Researchet coéditeur de son examen annuel des politiques de congé. Ces ouvrages récents incluent : Neoliberalism and Early Childhood Education (écrit en collaboration avec Guy Roberts-Holmes); Transforming Early Childhood in England (édité en collaboration avec Claire Cameron);Loris Malaguzzi and the Schools of Reggio Emilia (édité en collaboration avec un groupe de travail de Reggio Emilia); et Alternative Narratives in Early Childhood: an introduction for Students and Practitioners.

Albert Motivans

Margaret O’Brien

Margaret O’Brien est professeure en politiques de l’enfance et de la famille à l’unité de recherche Thomas Coram Research, University College de Londres. Elle est une grande spécialiste des pères, des congés parentaux et de la vie familiale dans la perspective des politiques travail-famille. Elle vient d’achever un projet de recherche financé par l’U.E. examinant les inégalités d’accès aux congés parentaux dans les 28 pays de l’U.E.

Un projet récent du Conseil de recherche économique et social (ESRC) examine la relance post- pandémie de COVID-19, les ressources et les stratégies travail/soins des parents d’enfants âgés de moins de cinq ans à Londres. De concert avec la professeure Ann-Zofie Duvander (Université de Stockholm), elle a coordonné (2016-2021) les activités del’International Network on Leave Policies and Research, un projet d’infrastructure regroupant 45 pays.

Kate Paterson

Dr. Kate Paterson est une consultante en éducation queer établie à Calgary en Alberta. Elle détient un doctorat en études pédagogiques de l’Université de la Colombie-Britannique et une maîtrise en justice sociale et équité de l’Université Brock. Ses travaux sont axés sur les intersections entre les théories sur l’incapacité, la décolonisation, les perspectives queers, trans, antiracistes et abolitionnistes dans l’éducation élémentaire. Ses champs d’expertise sont les politiques d’éducation et le vaste paysage nécropolitique queer et trans dans les systèmes d’éducation publique. Comme consultante, Kate travaille avec les écoles et les organisations à mettre au point des pratiques et développer des compétences pour la reconnaissance de personnes queer et trans. Pour de plus amples renseignements, rendez-vous à www.kepaterson.com.

Tine Rostgaard

Katherine Scott

Katherine Scott agit pour le CCPA à titre de directrice des travaux en matière d’égalité des sexes et de politique publique. Elle travaille dans le secteur communautaire en tant que chercheuse, rédactrice et militante depuis plus de vingt-cinq ans, écrivant sur une vaste gamme d’enjeux, que ce soit des politiques sociales, des questions d’inégalité ou le financement des organismes à but non lucratif. Elle a été vice-présidente de la recherche au Conseil canadien de développement social (CCDS) pendant plusieurs années et a travaillé pour des organismes nationaux comme Prospérité Canada, Bénévoles Canada, Capacity Canada, Passeport pour ma réussite et la Fédération canadienne des municipalités. Katherine travaille actuellement à des projets qui surveillent les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les femmes et sur leur sécurité économique future.f Canadian Municipalities. Katherine is currently working on projects that track the impact of the COVID-19 pandemic on women and their future economic security.

Victoria Smallman

Vicky Smallman est directrice nationale de la Direction des droits de la personne au Congrès du travail du Canada (CTC). Militante de longue date en faveur de l’égalité entre les sexes et les droits de la personne, avant de joindre les rangs du CTC en 2010, Vicky a consacré plus d’une décennie au mouvement syndical en milieu universitaire principalement auprès du personnel contractuel. Elle dirige une équipe responsable au sein du syndicat des politiques des revendications et des campagnes sur les droits des femmes et les droits de la personne, de la lutte contre le racisme, de la reconnaissance de l’orientation sexuelle et de l’identité sexuelle et de son expression, des Autochtones et de la justice envers les personnes en situation de handicap. Vicky a siégé aux conseils d’administration de plusieurs organisations nationales et d’Ottawa, y compris À voix égales, Un enfant Une place et le Centre de santé communautaire de Somerset Ouest. Elle siège actuellement au conseil consultatif de la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres sur la stratégie pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe. Elle est également associée de recherche communautaire au Centre de recherche et d’éducation sur la violence faite aux femmes et aux enfants de l’Université Western. Elle a fait de la recherche et rédigé des articles sur les enjeux liés au travail dans le milieu universitaire, l’activisme et les femmes en politique au Canada.

Lisa Smylie

Olivier Thevenon

Yalnizyan

Armine Yalnizyan

Armine Yalnizyan est chercheuse boursière de la Fondation Atkinson sur l’avenir des travailleurs. Elle a été conseillère principale en politique économique du sous-ministre de l’Emploi et du Développement social de 2018 à 2019 et elle siège présentement au groupe de travail des ministres Freeland et Fortier sur les femmes dans l’économie. Elle a participé à la direction du projet sur les inégalités du Centre canadien de politiques alternatives de 2008 et 2017 et elle a tenu chaque semaine de 2011 à 2018 une chronique économique à la radio et la télévision de la CBC. Elle est la présidente sortante de la Canadian Association for Business Economics.

Manlin (Monica) Cai

Manlin (Monica) Cai est étudiante au doctorat au département de sociologie de l’Université de la Colombie-Britannique. Ses champs de recherche gravitent autour de la famille, de l’égalité entre les sexes et de l’immigration en Chine et au Canada. Elle s’intéresse particulièrement aux intersections entre le genre et les dynamiques familiales dans les contextes sociaux, culturels et institutionnels plus vastes. Elle travaille en collaboration avec les professeures Sylvia Fuller et Yue Qian à examiner les effets de la pandémie de COVID-19 sur les familles canadiennes actives sur le marché du travail et comment on peut utiliser ses effets pour informer les politiques familiales.

Megan Coghill

Megan Coghill (BASc., EPEI) achève une maîtrise en relations familiales et développement humain à l’Université de Guelph. Son champ de recherche gravite autour de l’éducation de la petite enfance, de la pédagogie fondée sur la nature, des méthodes d’observation et des parents étudiants. Elle réalise une étude de la portée des incidences des politiques et des pratiques institutionnelles sur les parents étudiants qui sont inscrits dans des établissements d’enseignement postsecondaire au Canada. Son étude abordera les obstacles auxquels les parents font face, les mesures de soutien offertes et les forces uniques des parents étudiants et de leurs familles.

Jessica Falk

En 2018, Jessica Falk s’est investie avec les professeures Eva Jewell et Andrea Doucet et le centre d’amitié autochtone de fort Érié dans deux projets sur le prendre soin et le travail rémunéré chez les Autochtones. Elle prendra appui sur cette recherche dans le cadre de son travail au sein du programme de partenariat de RS/T. Jessica a obtenu une maîtrise en justice sociale et équité de l’Université Brock. Sa recherche était axée sur le nationalisme canadien, la masculinité, et le racisme dans la culture du hockey au Canada. Elle tire profit de cette expertise pour achever une maîtrise en éducation à l’Université de Niagara.

Alyssa Gerhardt

Alyssa Gerhardt est étudiante au doctorat au département de sociologie et d’anthropologie sociale à l’Université Dalhousie. Elle se spécialise en sociologie économique, étudiant l’endettement personnel dans les provinces de l’Atlantique en utilisant une méthodologie mixte. Alyssa a participé à plusieurs projets de recherche au Rural Futures Research Centre de l’Université Dalhousie, y compris une étude régionale sur le travail, le revenu et la communauté. Dernièrement, elle a produit en collaboration le rapport 2021 sur le prix des aliments au Canada, un rapport national qui prévoit le prix des aliments et examine les tendances. Alyssa a reçu la bourse d’études supérieures de la Nouvelle-Écosse et la bourse d’études supérieures Joseph-Armand Bombardier remise par le Conseil de recherches en sciences humaines.

Trina McKellep

Trina McKellep travaille à l’obtention de sa maîtrise de l’Université du Manitoba au département de sociologie et de criminologie. Le fait d’avoir grandi et travaillé dans le nord du Manitoba lui a inculqué un sentiment de communauté et sous-tend son intérêt pour la recherche auprès des communautés autochtones. Sa formation et son expérience de travail sont orientées vers la justice sociale; elle a travaillé pour des organismes comme la Commission de vérité et de réconciliation, Kanikanichik et le Centre national pour la vérité et la réconciliation. Elle espère continuer de travailler pour des organismes qui luttent pour la justice sociale et des changements climatiques significatifs.

Rachel McLay

Rachel McLay est étudiante au doctorat au département de sociologie et d’anthropologie sociale à l’Université Dalhousie. En tant qu’associée de recherche au Rural Futures Research Centre, elle a réalisé et analysé plusieurs sondages sur les changements politiques, socioculturels et environnementaux dans les provinces de l’Atlantique. Elle a également étudié l’expérience d’enfance d’immigrants et de réfugiés pour le compte de la Child and Youth Refugee Research Coalition. Défenseure d’une sociologie publique, Rachel fait de la recherche et rédige des articles qui interpellent le public et ont pour objet d’influencer les décisionnaires. Sa recherche doctorale financée par le CRSH porte sur la culture politique et le changement dans les provinces de l’Atlantique.

Rebecca Siqi Qin

Rebecca Siqi Qin est une étudiante à la maîtrise au département de sociologie de l’Université de la Colombie-Britannique. Elle détient un baccalauréat en sociologie de l’Université chinoise de Hong Kong. Son champ de recherche gravite autour de la santé, de l’égalité entre les sexes et des inégalités sociales. Sa thèse examine la relation patient-thérapeute dans les services de santé mentale en Chine. En tant qu’assistante de recherche de la professeure Sylvia Fuller, elle a participé à l’élaboration et à l’essai du questionnaire Familydemic.

Kenya Thompson

Kenya Thompson est militante, autrice, chercheuse et candidate à la maîtrise à l’Institut d’économie politique de l’Université Carleton. Ses champs de recherche incluent la reproduction sociale, le travail domestique non rémunéré, l’utilisation du temps, les politiques sociales et les politiques de maternité et de parentalité. Elle travaille actuellement comme assistante de recherche pour les professeures Andrea Doucet et Lindsey McKay. Elle les appuie dans leurs travaux de recherche et réalise un survol de l’environnement international en ce qui a trait aux différentes formules mixtes de congés parentaux. 

Helena Tizza

Helena Tizaa poursuit une maîtrise en sociologie critique à l’Université Brock.

Elle détient un baccalauréat spécialisé en sociologie de l’Université du Ghana. Elle aspire devenir chercheuse en sciences sociales et étayer les politiques par ses recherches qui ont pour objet de faire une différence dans la vie de personnes comme elle. Sa recherche est axée sur une volonté d’améliorer la vie de personnes marginalisées, notamment les femmes Noires. Elle travaille actuellement comme assistante à la recherche et à l’enseignement au département de sociologie de l’Université Brock. Elle a fait de la recherche sur l’expérience des travailleuses du sexe ghanéennes et a participé à des recherches pour étudier le vécu d’étudiants étrangers marginalisés au Canada. Son projet de recherche principal, qui se déroule présentement, examine comment les politiques d’ajustement structurel du FMI et de la Banque mondiale exacerbent les conditions sanitaires des mères au Ghana, notamment la malnutrition, la morbidité maternelle et infantile et la mortalité des femmes, et pose l’hypothèse qu’il s’agit d’actions criminelles.

Kailin Rourke

Kailin Rourke graduated from Brock University in 2021 with an undergraduate degree of Political Science and Sociology, with a concentration in Public Law. She has experience working in administration for Long-Term Care, and her primary focus has been the realities of health care and their interaction with policies. 

Mireille Chaumont-Goneau

Suite à un baccalauréat en sociologie à l’Université de Montréal, je suis présentement étudiante à la maitrise en Études des populations à l’Institut national de la recherche scientifique sous la direction de Maude Pugliese. Mon projet de recherche porte sur la préparation financière à la retraite de parents ayant un enfant avec un handicap impliquant des incapacités à accomplir des tâches de la vie quotidienne et qui nécessite des soins particuliers. Je m’intéresse principalement aux inégalités économiques selon le genre et aux impacts de la division genrée des tâches au sein de l’unité parentale en fonction des rôles sociaux accordés à chacun. Au cours de mon parcours universitaire, j’ai eu la chance de travailler sur plusieurs projets stimulants concernant les inégalités de genre au sein de la famille.

Partenaires

Illustrations de Diana Tzinis
Traduction par Jocelyn Tougas